top of page
  • Photo du rédacteurAndrea Amorim

Déposer son armure

Dernière mise à jour : 25 févr.


Pas de but à atteindre, pas d'illumination à la clef. Le personnage s'y accroche, dans l'illusion de voir sa valeur croître.


Il se débattra et il finira par se fatiguer.


On est invités à déposer l'armure, à accueillir la peur de ne plus savoir. La peur de mourir, de ne plus exister.


La traversée de l'enfer se produit à l'intérieur, chaque fois qu'on refuse d'explorer nos propres dissonances.



Et nul besoin d'imaginer une seule seconde à gouter un jour; au paradis en soi, si on s'attend qu'à voir, amour et lumière dans le reflet de son miroir.


Andrea Amorim



Réserver une séance:



Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page